Retour
Prochaine publication
Share

Publications

27 septembre 2016

Rapport d’étude conjoint FCFA-FJCF-PAJR : quels facteurs sont importants pour les jeunes francophones lorsqu’ils décident où s’établir?


La famille, les perspectives d’emploi, le sentiment d’appartenance et les amis sont les principaux facteurs qui motivent les jeunes francophones à rester dans leur région d’origine ou à y revenir. C’est ce que révèle une étude réalisée pour le compte de la FCFA, la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) et Place aux jeunes en région (PAJR).
Le rapport produit par les consultants Maurice Chiasson et Isabelle Déry s’appuie notamment sur les résultats d’un sondage auquel ont participé près de 1 000 jeunes à la grandeur du pays, ainsi que sur un inventaire des actions gouvernementales et communautaires en matière de mobilité des jeunes. Ce rapport constitue la deuxième phase d’une vaste étude sur ce thème commandée par la FCFA, la FJCF et PAJR.
« Pour nous, il est important de comprendre ce qui influence les décisions des jeunes francophones par rapport à leur avenir. Le rapport indique que miser sur le retour ou la rétention des jeunes dans leur milieu d’origine ne suffit pas. Il faut aussi consacrer plus d’efforts à créer des communautés attrayantes pour les jeunes migrants et les immigrants », souligne la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.
S’inspirant des réponses au sondage, le rapport suggère la mise en place de mesures d’intégration économique propices à l’établissement des jeunes migrants, comme l’appui à l’entrepreneuriat jeunesse et la valorisation du français sur le marché du travail. Il recommande également aux communautés d’être plus inclusives et de se montrer à l’écoute des aspirations et des besoins des jeunes, entre autres en favorisant leur participation au sein des conseils d’administration des organismes communautaires.
« Les résultats de la consultation démontrent clairement que les jeunes à travers le pays sont informés par rapport au phénomène migratoire. Il est primordial pour les communautés de leur offrir des possibilités de vivre pleinement en français tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel », déclare le président de la FJCF, Justin Johnson.
En ce qui a trait aux initiatives des gouvernements provinciaux et territoriaux pour favoriser le retour des jeunes dans leur milieu d’origine, le rapport conclut qu’il existe peu de mesures ou d’actions spécifiques au milieu francophone minoritaire.
La FCFA, la FJCF et PAJR tiennent à remercier le Secrétariat aux Affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC) du gouvernement du Québec, ainsi que les gouvernements de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick, du Manitoba, de l’Île-du-Prince-Édouard, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest, pour leur appui financier à la réalisation de cette étude.

Retour
Prochaine publication
Share

21 JANVIER 2018

Conférence de presse de la FCFA à l’occasion de la rentrée parlementaire à Ottawa

Couldn't connect with Twitter