Retour
Prochaine publication
Share

Publications

4 décembre 2015

Premier discours du Trône du gouvernement Trudeau: Un discours engageant pour les communautés francophones et acadiennes

Aux termes d’une semaine de rentrée parlementaire chargée en événements, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada se réjouit de voir dans le premier discours du Trône du gouvernement Trudeau des éléments encourageants pour le développement futur des communautés francophones et réitère sa volonté de travailler avec le gouvernement dans un esprit d’ouverture et de collaboration.

Soulignant que la diversité fait la force du Canada, le gouvernement s’engage en particulier à encourager l’utilisation des langues officielles au pays. « Nous voyons dans cette formulation une volonté d’agir pour que les langues officielles prennent leur place au pays, tant dans l’offre de services en français de la part du gouvernement que dans l’appui à la vitalité des communautés elles-mêmes. Cet engagement est soutenu par les propos de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, alors qu’elle s’adressait récemment à des leaders de la francophonie canadienne rassemblés à Ottawa », indique la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.

Tout en rappelant les besoins pressants en immigration francophone, la FCFA reconnaît aussi l’urgence d’agir dans le dossier des réfugiés syriens et souligne que les communautés francophones sont déjà engagées à collaborer avec les gouvernements et les organismes voués à l’établissement des réfugiés dans leurs milieux.  « Dans les provinces et territoires, les partenaires réunis autour des Réseaux en immigration francophone (RIF) mettent leurs ressources à la disposition du secteur, en particulier en ce qui concerne l’offre de services en français », souligne Mme Lanthier.

La FCFA accueille avec intérêt la mise sur pied d’un processus non partisan en ce qui concerne les nominations au Sénat. « Il est important de rappeler le rôle du Sénat envers la protection des minorités », indique Sylviane Lanthier. Dans sa décision sur le Renvoi relatif à la réforme du Sénat, la Cour suprême a en effet affirmé : « Avec le temps, le Sénat (…) a servi de tribune aux femmes ainsi qu’à des groupes ethniques, religieux, linguistiques et autochtones auxquels le processus démocratique populaire n’avait pas toujours donné une opportunité réelle de faire valoir leurs opinions » (paragraphe 16). Pour la FCFA, il est primordial que le processus de nomination annoncé prenne en compte la représentation des communautés francophones et acadiennes au Sénat.

La FCFA anticipe donc avec plaisir de rencontrer rapidement les ministres responsables des principaux dossiers de la francophonie et de collaborer avec le gouvernement à la mise en œuvre de politiques publiques qui rejoignent les préoccupations et aspirations des communautés francophones et acadiennes ainsi que l’ensemble des Canadiens et Canadiennes.

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que neuf organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

Retour
Prochaine publication
Share

21 JANVIER 2018

Conférence de presse de la FCFA à l’occasion de la rentrée parlementaire à Ottawa

Couldn't connect with Twitter