Retour
Prochain communiqué
Share

Communiqués de presse

22 octobre 2019

La FCFA félicite le Premier ministre Trudeau et appelle tous les partis à collaborer pour moderniser la Loi sur les langues officielles

« Durant la campagne électorale, cinq partis se sont engagés à moderniser la Loi sur les langues officielles. Les chefs de tous ces partis ont été réélus. Ce matin, j’appelle tous les parlementaires à se mettre avec nous au travail pour enclencher avant la fin de l’année le processus de modernisation de la Loi ». C’est ce qu’a déclaré le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, en réaction aux résultats de l’élection fédérale.

Pour la FCFA, la configuration du nouveau Parlement peut être immensément bénéfique pour le Canada, en amenant les partis à collaborer sur des enjeux rassembleurs pour le pays. Dans cet esprit, la Fédération tient à voir, d’ici six mois, un projet de loi multipartite pour moderniser la Loi sur les langues officielles.

« Avec tout ce qui a été dit et écrit sur la modernisation de la Loi au cours des deux dernières années, on a ce qu’il faut pour passer à l’action immédiatement. En combinant ce qui figure dans les plateformes des cinq partis et la proposition de projet de loi de la FCFA, ce Parlement peut passer à l’histoire comme celui qui a fait la différence pour l’égalité de nos deux langues officielles », explique M. Johnson.

La FCFA félicite le Premier ministre Trudeau et le Parti libéral du Canada d’avoir remporté une pluralité de sièges et lui enverra dès cette semaine, à lui ainsi qu’aux autres chefs de partis, une demande de rencontre pour faire un suivi sur les engagements de moderniser la Loi.

La Fédération félicite également les députés et députées de différents partis qui ont été élus dans les communautés francophones et acadiennes et a hâte de travailler avec eux au bénéfice de toute la francophonie canadienne.

Retour
Prochain communiqué
Share

21 JANVIER 2018

Conférence de presse de la FCFA à l’occasion de la rentrée parlementaire à Ottawa

Couldn't connect with Twitter