La FCFA peu impressionnée par le budget fédéral

22 Mar 2017

Si on cherche un signe de l’importance que le gouvernement accorde à la francophonie et à la dualité linguistique, ce n’est pas dans le budget fédéral qu’on le trouvera. La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada déplore que le budget déposé aujourd’hui par le ministre des Finances inclue aussi peu de mesures pour les communautés de langue française en situation minoritaire au pays.

« Nous nous attendions à ce que le gouvernement fasse à tout le moins mention du plan d’action pour les langues officielles sur lequel travaille présentement la ministre du Patrimoine canadien. Dans le chapitre d’introduction sur le 150e anniversaire de la Confédération, on ne parle même pas de la dualité linguistique. Ce sont là des messages symboliques qui ne coûtent rien, et ils n’ont pas été lancés », a déclaré la vice-présidente de la FCFA, Audrey LaBrie.

Certes, le budget inclut une enveloppe de 80M $ sur 10 ans dans les infrastructures éducatives des communautés de langue officielle en situation minoritaire, comme les centres de la petite enfance, les centres culturels et les centres communautaires. La FCFA apprécie cette reconnaissance de l’importance d’investir spécifiquement dans les infrastructures des communautés, sauf que la somme investie est terriblement maigre. « Cela représente 8 millions par année à l’échelle du pays, ce qui est très, très loin de suffire quand on pense qu’une école dans une seule communauté peut coûter 15 millions », indique Mme LaBrie.

Au chapitre de l’immigration, le gouvernement signale son intention d’attirer du talent de partout dans le monde, Cependant, la Fédération attend toujours un signal du gouvernement indiquant qu’il est sérieux en matière d’immigration francophone. « La semaine prochaine, les gouvernements se réunissent à Moncton pour un forum historique où ils discuteront de moyens pour atteindre la cible de 5 % fixée par les provinces et les territoires en matière d’immigration francophone. Le budget fédéral aurait été une belle occasion d’annoncer quelque chose à cet égard, ne fut-ce qu’une intention d’agir pour favoriser l’immigration francophone », estime Mme LaBrie.

En 2016, la FCFA et les communautés qu’elle représente se sont mobilisées pour participer aux nombreuses consultations du gouvernement fédéral, de l’immigration aux langues officielles en passant par les infrastructures et la santé. La Fédération ne voit pas dans ce budget de résultat substantiel à ces démarches. « Nous avons laissé la chance au coureur. Nous savions que le contexte économique actuel limitait la marge de manœuvre du gouvernement. Mais il y a des messages que le gouvernement aurait pu lancer sur son engagement envers la dualité linguistique et il ne l’a pas fait. C’est très décevant pour les francophones qui ont été si nombreux à participer aux consultations l’an dernier », indique Mme LaBrie.

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que sept organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

Je m’abonne
aux actualités

de la francophonie canadienne

Newsletter

© 2022 Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada — Tous droits réservés

Politique de confidentialité