Retour
Prochaine publication
Share

Publications

20 mars 2017

Déclaration de la présidente de la FCFA à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie

La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Sylviane Lanthier, a émis la déclaration suivante pour souligner la Journée internationale de la Francophonie :

« Marquer la Journée internationale de la francophonie en cette année du 150e anniversaire de la Confédération canadienne est une occasion de célébration, certes, mais une célébration qui doit se faire sur des bases honnêtes et lucides. Reconnaissons que le rapport du Canada à la langue française n’a pas toujours été glorieux, loin de là.

Si les francophones de partout au pays sont en mesure de célébrer ce 150e anniversaire dans leur langue, c’est parce que l’histoire de ce pays, depuis la Confédération, est parsemée de héros qui se sont battus pour le droit à l’instruction en français, pour la survie de leurs villages, villes et collectivités, pour leur culture, leur différence, leur droit d’exister.

En ce 20 mars, célébrons les héros et les bâtisseurs, de Louis Riel à Louis J. Robichaud. Célébrons Diane et Béatrice Desloges, ces deux soeurs qui ont persisté à enseigner en français à l’École Guigues à l’époque du Règlement XVII en Ontario. Célébrons les Georges Forest, Jean-Claude Mahé et Noëlla Arsenault-Cameron qui se sont battus devant les tribunaux pour les droits linguistiques de leur communauté. Enfin, puisqu’après-demain ce sera le 20e anniversaire du Grand Rassemblement pour l’hôpital Montfort, célébrons Gisèle Lalonde et tous ceux et celles qui ont lancé le grand cri de ralliement “Montfort, fermé, jamais!”

Pendant 150 ans, de l’Acadie à la Colombie-Britannique, les francophones ont refusé de lâcher prise. Cet entêtement à exister, cette résilience se sont transmis jusqu’à nous, leurs héritiers. Debout sur leurs épaules, nous clamons bien fort que 2017 doit être la porte qu’on ouvre sur un avenir où enfin, l’immense contribution de la francophonie à l’identité de ce pays encore jeune sera reconnue pour ce qu’elle est : indispensable. »

Retour
Prochaine publication
Share

21 JANVIER 2018

Conférence de presse de la FCFA à l’occasion de la rentrée parlementaire à Ottawa

Couldn't connect with Twitter