Déclaration à l’occasion de la Journée de la francophonie yukonnaise

La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Liane Roy, a émis la déclaration suivante pour souligner la Journée de la francophonie yukonnaise, célébrée aujourd’hui :

« La communauté franco-yukonnaise est, à plusieurs égards, une histoire à succès au sein de la francophonie canadienne. En pleine croissance, partie intégrante de la société yukonnaise, elle illustre comment l’épanouissement du français, la célébration de la diversité et la réconciliation avec les peuples autochtones peuvent être complémentaires. À cet égard, je tiens à souligner la signature, par la Table de gouvernance de la Franco-Yukonnie, de la Déclaration sur la réconciliation avec les Premières Nations du Yukon le mois dernier.

Déterminée à vivre en français, la communauté franco-yukonnaise sait aussi s’affirmer. À cet égard, je félicite l’Association franco-yukonnaise d’avoir obtenu, récemment, une reconnaissance de la communauté francophone dans le projet de loi créant l’Office de la santé du Yukon.

La résilience et les valeurs qui animent les Franco-Yukonnais et les Franco-Yukonnaises sont inspirantes pour toute la francophonie. Je vous remercie, tous et toutes, de votre engagement et je vous souhaite une excellente Journée de la francophonie yukonnaise ».

La FCFA appuie un projet de loi pour protéger le Programme de contestation judiciaire

La présidente de la FCFA, Liane Roy, a comparu aujourd’hui au Comité permanent du Patrimoine canadien pour appuyer un projet de loi qui protégerait le Programme de contestation judiciaire en l’enchâssant dans la loi. Le projet de loi C-316 ferait en sorte que l’existence du Programme de contestation judiciaire soit consacrée par la Loi sur le ministère du Patrimoine canadien.

Devant le comité, la FCFA a rappelé que les communautés francophones et acadiennes doivent plusieurs de leurs gains – dont les écoles de langue française – à des luttes devant les tribunaux, appuyées par le Programme de contestation judiciaire.

“Il faut comprendre que les contestations judiciaires ne sont pas des démarches simples. Elles exigent du temps et des ressources sur plusieurs années. Ce sont des individus et des groupes qui rêvent tout simplement de pouvoir vivre en français, pour eux et pour leurs enfants. Des gens dévoués qui se lancent dans ces batailles, faisant preuve d’une bravoure et d’une ténacité immense pour défendre les droits collectifs de leur communauté. C’est le Programme de contestation judiciaire qui a permis à ces gens d’aller jusqu’au bout”, a souligné Mme Roy.

La FCFA comparaissait en compagnie d’un de ses organismes membres, la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law (FAJEF).


Lire les remarques de la FCFA

Déclaration à l’occasion de la Semaine nationale de l’action bénévole

La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Liane Roy, a émis la déclaration suivante pour souligner la Semaine nationale de l’action bénévole :

« Notre francophonie est bâtie sur le bénévolat. Elle doit son dynamisme à d’innombrables personnes partout au pays qui donnent temps, énergie, savoir-faire et talent pour donner vie au français. Ces gens, on les trouve dans le leadership de nos organismes et associations, dans nos conseils d’administrations et comités, mais aussi dans des festivals et des centres culturels et communautaires au niveau local. La FCFA elle-même compte sur des dizaines de bénévoles qui lui permettent de remplir son mandat.

Peu importe dans quel contexte les francophones, Acadiens et Acadiennes font du bénévolat, ils et elles méritent qu’on les reconnaisse et qu’on les salue. Aujourd’hui, je tiens à leur dire merci, du fond du cœur ».

Appel à candidatures au conseil d’administration de la FCFA

Vous avez de l’énergie, de la motivation et du savoir-faire à contribuer au développement de la francophonie? Soumettez votre candidature au conseil d’administration de la FCFA! Les élections auront lieu lors de la prochaine Assemblée générale annuelle de la Fédération le 8 juin prochain.

Postes à combler

  • Vice-présidence (un poste, deux ans)
  • Trésorerie (un poste, deux ans)
  • Administratrice ou administrateur (trois postes, deux ans)

Ça vous intéresse?

Vous avez jusqu’au 17 mai à midi (HAE) pour soumettre votre candidature en suivant les deux étapes suivantes :

1 – En ligne:

2 – Par courriel à communications@fcfa.ca :

  • Une courte biographie en format PDF
  • Votre curriculum vitae en format PDF
  • Un texte de motivation d’un maximum de 500 mots présentant les raisons pour lesquelles vous souhaitez occuper le poste (format PDF)
  • Une vidéo simple (sans montage) d’un maximum de 3 minutes relatant votre parcours et la contribution que vous prévoyez apporter à la FCFA
  • Le formulaire d’appui signé par vous et par l’organisme membre de la FCFA qui soutient votre candidature
  • Une photo (format jpeg)

Documents

Déclaration à l’occasion de la Journée québécoise de la francophonie canadienne

La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Liane Roy, a émis la déclaration suivante pour souligner la Journée québécoise de la francophonie canadienne, marquée pour la deuxième année d’affilée aujourd’hui :

« Nous sommes près de 11 millions à parler le français en territoire canadien. Du Québec à la francophonie yukonnaise en passant par l’Acadie et la fransaskoisie, nous avons en commun une détermination d’affirmer le statut de notre langue.

Seul État francophone en Amérique du Nord, le Québec le fait en prenant les moyens nécessaires pour protéger et promouvoir le français sur son territoire. Ailleurs au Canada, nos communautés le font en posant chaque jour le geste politique de parler et de vivre en français et en revendiquant notre place dans l’espace public, politique, juridique, culturel, économique et social.

Nos réalités sont différentes. Mais de La Tuque, patrie de Félix Leclerc, à Saint-Boniface, patrie de Gabrielle Roy, on trouve cette même conscience d’avoir entre nos mains les destinées d’une langue que tant avant nous ont chantée, écrite, mise en scène, défendue, une langue qu’il nous appartient de transmettre à ceux et celles qui viendront après nous.

Je remercie le gouvernement du Québec et l’Assemblée nationale du Québec de leurs gestes de solidarité envers les communautés francophones et acadiennes au cours de la dernière année, notamment l’appui à la nouvelle Loi sur les langues officielles ».

Je m’abonne
aux actualités

de la francophonie canadienne

© 2024 Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada — Tous droits réservés

Politique de confidentialité