Retour
Prochain communiqué
Share

Communiqués de presse

29 septembre 2020

Rapport annuel du commissaire aux langues officielles : recadrer la modernisation de la Loi en termes de respect de droits fondamentaux

« À ceux et celles qui se demandent pourquoi c’est tellement urgent de moderniser la Loi sur les langues officielles, le commissaire Théberge vient de répondre : reléguer au second plan les obligations de communiquer dans les deux langues officielles en situation d’urgence ou de crise, c’est, en fait, une atteinte aux droits des citoyens et citoyennes à la sécurité ». C’est ce qu’a déclaré le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, concernant le rapport annuel 2019-2020 du commissaire aux langues officielles.  

La FCFA trouve rafraîchissant l’approche du commissaire visant à retourner la lorgnette pour qu’on parle non pas tant des obligations linguistiques mais plutôt des droits fondamentaux des Canadiens et des Canadiennes. Le commissaire dit clairement que c’est une « grave erreur » pour les institutions fédérales de penser qu’en temps de crise, assurer la sécurité du public a préséance sur leur obligation de respecter la Loi sur les langues officielles. 

« Respecter la Loi en temps de crise, c’est assurer la sécurité du public. Le fait que certaines institutions fédérales ne comprennent pas ça, en temps de crise de la COVID-19, ça justifie en soi l’urgence de moderniser la Loi immédiatement », souligne M. Johnson. 

Cette adéquation entre langues officielles et sécurité s’applique également aux nombreuses plaintes reçues concernant les messages du Système national d’alerte au public. Quant aux plaintes – tout aussi nombreuses – concernant les bureaux de scrutin lors des élections fédérales de 2019, elles ont un lien direct avec le droit fondamental de vote des citoyens et des citoyennes. 

« Quand on recadre les choses de cette façon, ce qui ressort c’est un rappel que le Canada de 2020 est un pays qui ne respecte toujours pas certains des droits fondamentaux de ses citoyens et de ses citoyennes. C’est ça qu’il faut corriger, et c’est pour ça que nous apprécions l’appel du commissaire au respect, par le Premier ministre, de son engagement de moderniser la Loi », indique M. Johnson. 

Retour
Prochain communiqué
Share

21 JANVIER 2018

Conférence de presse de la FCFA à l’occasion de la rentrée parlementaire à Ottawa

Couldn't connect with Twitter