La FCFA et Place aux jeunes en région rendent publique une étude sur les migrations des jeunes francophones

22 Juin 2015

Il existe un réel besoin et des défis tangibles en ce qui a trait à la migration des jeunes francophones dans plusieurs régions du Canada. C’est ce que confirme une étude commandée conjointement par la FCFA et Place aux jeunes en région (PAJR). Réalisée par l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML), cette étude brosse un portrait des migrations des jeunes adultes francophones ainsi que des actions possibles dans les francophonies canadiennes quant à cet enjeu.

On y apprend notamment que 34 des 63 régions à présence francophone obtiennent un solde migratoire négatif important, c’est-à-dire que les jeunes sont plus nombreux à quitter ces régions qu’à s’y établir. Il s’agit de quatorze régions de l’Atlantique, de douze régions de l’Ontario ainsi que de huit régions de l’Ouest. L’étude révèle également l’impact de cette migration des jeunes sur la pérennité des communautés francophones et l’avenir  du fait français au Canada.

«Cette étude démontre que le phénomène de migration des  jeunes ainsi que les motivations qui les poussent à quitter les régions au profit des centres urbains sont sensiblement les mêmes que ceux observés dans les différentes régions du Québec, mais que les impacts sont d’autant plus importants puisqu’ils influent également sur l’avenir du fait français au Canada», souligne R. Mathieu Vigneault, directeur général de PAJR.

L’étude repose sur une combinaison de sondage auprès de plus de 360 intervenants concernés par la migration des jeunes francophones ainsi que d’un portrait statistique des migrations des jeunes adultes francophones.

Les répondants sont convaincus, dans une proportion de 96 %, de la nécessité d’élaborer une stratégie provinciale ou territoriale sur l’enjeu de la migration des jeunes francophones.

« Il est très clair que les répondants veulent de l’action afin de concerter et de mobiliser les intervenants autour de stratégies provinciales qui tiendront compte des besoins et des réalités spécifiques de chaque région. En termes de marche à suivre, cela nous semble approprié », déclare Suzanne Bossé, directrice générale de la  FCFA.

Cette étude a été réalisée pour le compte de PAJR et de la FCFA grâce à l’appui financier d’Industrie Canada, du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC) du Québec ainsi que de l’appui des gouvernements des provinces  de l’Ontario, du Manitoba, de la Nouvelle-Écosse, ainsi que du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest.

Consulter le sommaire du rapport d’étude (version PDF)

Je m’abonne
aux actualités

de la francophonie canadienne

Newsletter

© 2023 Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada — Tous droits réservés

Politique de confidentialité