Retour
Prochaine publication
Share

Publications

27 avril 2015

Déclaration de la FCFA concernant la décision de la Cour suprême dans la cause de l’école Rose-des-Vents

La présidente de la FCFA, Marie-France Kenny, a émis la déclaration suivante concernant la décision de la Cour suprême du Canada, vendredi, en faveur des parents de l’école Rose-des-Vents à Vancouver :

« Cette décision est une victoire, avant tout, pour les parents francophones qui se sont battus pendant des années pour faire reconnaître leur droit à des installations scolaires équivalentes à celles de la majorité. Parce qu’ils se sont tenus debout, les communautés francophones et acadiennes partout au pays sont plus fortes aujourd’hui. Je les félicite et je les remercie de leur engagement et de leur ténacité.

La Cour suprême a confirmé qu’en matière d’installations scolaires pour la minorité, l’accent devrait être mis sur l’équivalence réelle plutôt que sur les coûts par personne et les autres indicateurs d’équivalence formelle. C’est une avancée majeure dans l’interprétation et l’application des droits scolaires; il aura fallu, encore une fois, des images d’enfants fréquentant une école surpeuplée, mal adaptée et inadéquate pour en arriver là.

Si ce principe d’équivalence réelle n’était pas clair avant, il l’est aujourd’hui. Il faut souhaiter que les gouvernements provinciaux et territoriaux cessent de dépenser des sommes faramineuses dans des recours judiciaires et qu’ils investissent plutôt dans des installations scolaires convenables pour nos enfants ».

Retour
Prochaine publication
Share

21 JANVIER 2018

Conférence de presse de la FCFA à l’occasion de la rentrée parlementaire à Ottawa

Couldn't connect with Twitter