Retour
Prochaine publication
Share

Publications

16 juin 2016

Le Comité des langues officielles donne raison à la FCFA sur l’importance d’une autorité centrale dans l’appareil fédéral

La FCFA trouve très encourageant le rapport publié hier par le Comité permanent des langues officielles des Communes concernant la situation du Bureau de la traduction. Dans ce document, qui cite à plusieurs endroits les propos de la FCFA, le Comité recommande notamment que le gouvernement donne à une autorité centrale de s’assurer de la mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles.
« Quand nous avons comparu devant le Comité il y a deux mois, nous avons parlé d’une érosion généralisée des capacités des institutions fédérales en termes de communications bilingues, qui vient entre autres du fait que celles-ci sont largement laissées à elles-mêmes en ce qui a trait à leurs obligations linguistiques. Clairement, le message a été entendu, et c’est très encourageant », déclare la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.
La position de la FCFA en faveur de la désignation d’une autorité centrale chargée d’assurer le respect de la Loi dans tout l’appareil fédéral ne date pas d’hier. La Fédération a formulé cette recommandation dans un mémoire publié à l’occasion du 40e anniversaire de la Loi en 2009 ; elle a réitéré ses demandes à cet égard lors de la campagne électorale fédérale l’an dernier.
« On règlerait beaucoup de problèmes de conformité des institutions fédérales si on désignait une entité gouvernementale qui a l’autorité nécessaire pour coordonner l’application et le plein respect des différentes parties de la Loi dans tous l’appareil fédéral, et pour exiger des résultats à cet égard », explique Mme Lanthier.
La FCFA accueille aussi positivement la recommandation à l’effet que le gouvernement offre à tous les fonctionnaires une formation concernant le rôle du Bureau de la traduction et les obligations gouvernementales en matière de traduction. « Si certains fonctionnaires croient que la traduction automatisée est un moyen tout à fait acceptable de produire des communications bilingues, c’est souvent parce que personne ne leur a dit le contraire. Encore une fois, on revient à l’importance d’une autorité centrale », note Mme Lanthier.
La Fédération se réjouit enfin de voir le Comité recommander que l’outil Portage, destiné à l’origine à appuyer la traduction, serve uniquement à des fins de compréhension et non pas à traduire des documents publics ou même internes.

Retour
Prochaine publication
Share

21 JANVIER 2018

Conférence de presse de la FCFA à l’occasion de la rentrée parlementaire à Ottawa

FCFA du Canada
@fcfacanada
Le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes, organisé conjointement par la FCFA et le gouvernement… https://t.co/lpKdLjcrqG
Apr 19
FCFA du Canada
@fcfacanada
RT @infofccf: À quelques heures du dépôt du budget fédéral, et conformément à son mémoire prébudgétaire (👉https://t.co/0gwuCyQBpG ), voici…
Apr 19
FCFA du Canada
@fcfacanada
RT @infofccf: Le comité PCH de la @CDC se réunit à 12h30 aujourd'hui pour amorcer l'étude, article par article, de C-10. Ce PL vise à modif…
Apr 16
FCFA du Canada
@fcfacanada
RT @Izichka: Qu'est-ce qui était signé il y a exactement 45 ans aujourd'hui? La fameuse entente de 1976 entre les Pères Oblats, l'Universit…
Apr 14
FCFA du Canada
@fcfacanada
RT @melaniejoly: Pour mon gouvernement, il n’y a aucun doute qu’il doit y avoir des institutions postsecondaires fortes pour les francophon…
Apr 13
FCFA du Canada
@fcfacanada
RT @MonAssemblee: 1/3🛑Le bilinguisme est mort à l’Université Laurentienne ! ➡ près de la moitié des programmes (45%) offerts en totalité ou…
Apr 13