Retour
Prochain communiqué
Share

Communiqués de presse

20 mai 2017

La FCFA appelle le gouvernement et les parlementaires à agir pour préserver l’intégrité du poste de commissaire aux langues officielles

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada est vivement préoccupée par la controverse entourant, depuis le début de la semaine, la nomination de la prochaine commissaire aux langues officielles. Considérant que c’est la capacité de la commissaire de faire son travail efficacement et avec la confiance de tous qui est en jeu, la FCFA appelle le gouvernement et l’ensemble des parlementaires à préserver l’intégrité de ce poste critique pour les communautés francophones en situation minoritaire et l’ensemble des Canadiens et des Canadiennes.

« Le ou la commissaire aux langues officielles est un chien de garde et enquête sur des plaintes, mais il ou elle contribue aussi à la recherche de solutions proactives et à la promotion du bilinguisme et des droits linguistiques auprès des citoyens, rappelle la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier. L’intégrité du Commissariat et de tous ces processus d’enquêtes sont un facteur clé dans la réussite de ses fonctions. »

Tout en saluant les qualités personnelles de Madeleine Meilleur, ses compétences et sa feuille de route en matière de défense du fait français, la FCFA a affirmé plusieurs fois en entrevue au cours des dix derniers jours que le gouvernement devait répondre aux questions légitimes qui se posent sur la transparence du processus de nomination et sur la carrière politique récente de Mme Meilleur. Les renseignements fournis cette semaine par le gouvernement et la candidate elle-même n’ont pas mis ces inquiétudes au repos.

La FCFA appelle le gouvernement à agir dans ce dossier d’abord et avant tout dans l’optique de préserver l’intégrité de la fonction de commissaire aux langues officielles. « Il faut que le Premier ministre Trudeau explique comment le processus a été mené en toute impartialité et en plein respect des dispositions de la Loi sur les langues officielles en ce qui a trait à la nomination d’un nouveau ou d’une nouvelle commissaire. Nous demandons au gouvernement de rendre public le processus suivi pour en arriver à la nomination de Mme Meilleur. Toutes les actions du gouvernement, à partir de ce moment, devraient avoir pour but de préserver la crédibilité de ce poste de chien de garde.»

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que sept organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

Retour
Prochain communiqué
Share

21 JANVIER 2018

Conférence de presse de la FCFA à l’occasion de la rentrée parlementaire à Ottawa

Couldn't connect with Twitter