De nouveaux et nouvelles ministres, des attentes élevées

26 Oct 2021

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada félicite les nouvelles et nouveaux ministres assermentés ce matin et se réjouit que le cabinet compte maintenant cinq ministres provenant de ses communautés. La Fédération s’attend à de l’action rapide du cabinet fédéral sur trois grands enjeux : la modernisation de la Loi sur les langues officielles, l’immigration francophone et les services à la petite enfance en français.

À cet égard, la FCFA tend la main, plus spécifiquement, à l’hon. Ginette Petitpas Taylor (Langues officielles), l’hon. Mona Fortier (Conseil du Trésor), l’hon. Pablo Rodriguez (Patrimoine canadien), l’hon. Sean Fraser (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté) et l’hon. Carla Qualtrough (Emploi et Développement social). Elle s’attend à rencontrer ces ministres dans un avenir rapproché.

« On veut tous et toutes une Loi sur les langues officielles qui soit réellement respectée. Pour y arriver, on a besoin d’une agence centrale forte pour veiller à la mise en œuvre de la Loi, de pouvoirs d’ordonnance et de sanction pour le commissaire aux langues officielles, de clauses linguistiques musclées dans les ententes avec les provinces et territoires, et d’une politique en immigration francophone qui vise à rétablir le poids démographique de la francophonie », explique la présidente de la FCFA, Liane Roy.

La FCFA tient à ce que ces quatre éléments, sur lesquels les communautés francophones et acadiennes insistent depuis des années, fassent partie du projet de loi qui sera déposé pour moderniser la Loi sur les langues officielles. La Fédération estime d’ailleurs que la nomination de la Franco-Ontarienne Mona Fortier à titre de présidente du Conseil du Trésor est un signal intéressant à cet égard.

La Fédération tient par ailleurs à rencontrer la ministre Qualtrough parce qu’il est essentiel que le nouveau Programme national de garderies réserve des fonds pour des places en garderie en français. « On a des besoins criants en termes de garderies et services à la petite enfance en français, trop souvent, les réalités des francophones ne sont pas prises en compte dans les transferts aux provinces et territoires. Il nous faut des clauses linguistiques claires », souligne Mme Roy.

La FCFA félicite enfin l’honorable Mélanie Joly, qui accède aux fonctions de ministre des Affaires mondiales après six ans au portefeuille des Langues officielles. « Si nous en sommes rendus aux dernières étapes de la modernisation de la Loi, c’est parce que Mélanie Joly y a cru et y a travaillé avec nous », indique la présidente de la FCFA.

Je m’abonne
aux actualités

de la francophonie canadienne

Newsletter

© 2022 Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada — Tous droits réservés

Politique de confidentialité