UNE VOIX QUI RASSEMBLE Porte-parole principal de la
FRANCOPHONIE CANADIENNE dans neuf provinces et trois territoires
  • AAA
  • Print

Communiqués 2018

Déclaration du président de la FCFA à l'occasion du Mois de l'histoire des Noirs (1er février)

Attentes des francophones pour la rentrée parlementaire : la FCFA donne deux mois au gouvernement pour livrer en matière de langues officielles (29 janvier)

Déclaration du président de la FCFA à la suite du décès de Royal Galipeau (28 janvier)

Déclaration du président de la FCFA concernant le départ à la retraite de la sénatrice Claudette Tardif (22 janvier)

 


Déclaration du président de la FCFA à l'occasion du Mois de l'histoire des Noirs

Ottawa, 1er février 2018 - Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, a émis la déclaration suivante pour souligner le début du Mois de l’histoire des Noirs :

« Je souhaite que le Mois de l’histoire des Noirs nous fasse pleinement prendre conscience de la place qu’occupent, au sein de notre francophonie, les personnes d’origine ou d’ascendance africaine ou caribéenne. Qu’ils soient enseignants, professionnels de la santé, gens d’affaires ou intervenants communautaires dans nos organismes, les Noires et les Noirs francophones façonnent l’avenir de nos communautés. Leur contribution est inestimable, et elle ira en augmentant.

Je souhaite que cette prise de conscience nous amène à reconnaître la discrimination raciale là où elle existe ; qu’elle nous amène à éliminer les obstacles à la pleine participation des francophones d’origines diverses au sein de nos réseaux associatifs. Je souhaite que la diversité dont nous sommes si fiers se reflète davantage dans les conseils d’administration et les comités exécutifs de nos organismes. Nos enfants et nos petits-enfants, qui comptent sur nous pour mobiliser toutes les forces de la communauté pour l’avenir du français, nous en remercierons.

J’invite les Canadiens et les Canadiennes de tous horizons à participer aux nombreuses activités en français qui ont lieu cette année pour marquer le Mois de l’histoire des Noirs. Je tiens également à applaudir la décision du gouvernement du Canada de souligner la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine ». 

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que six organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

- 30 -

Renseignements :      Serge Quinty, directeur des communications
                                  Tél. : 613 241-7600, poste 1
                                  communications@fcfa.ca 

Retour

 

Attentes des francophones pour la rentrée parlementaire : la FCFA donne deux mois au gouvernement pour livrer en matière de langues officielles 

Ottawa, 29 janvier 2018 - « Voilà maintenant presque 27 mois que ce gouvernement est arrivé au pouvoir. Les paroles ne suffisent plus, les francophones n’attendront plus. Nous donnons au gouvernement deux mois pour poser des gestes significatifs dans le dossier des langues officielles ». C’est ce qu’a déclaré ce matin le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, lors d’une conférence de presse à l’Édifice du Centre à l’occasion de la rentrée parlementaire.

La FCFA insiste, notamment, que le prochain plan d’action pour les langues officielles doit inclure 575 M $ sur cinq ans en investissements supplémentaires pour freiner l’érosion des organismes, des institutions, des centres communautaires et culturels francophones partout au pays.

« Voilà deux ans qu’on répète, d’une consultation à l’autre, que nos organismes sont à bout de souffle. Ce 575 M $ de plus est nécessaire pour réparer les torts causés par plus d'une décennie où les investissements du gouvernement dans nos communautés n'ont même pas été indexés au coût de la vie. D’ici le 31 mars, nous voulons un plan conçu pour faire une différence pour les francophones », déclare M. Johnson.

Le président de la FCFA a également interpellé directement le Premier ministre, en réclamant une déclaration de Justin Trudeau établissant clairement que la dualité linguistique, le respect de la Loi sur les langues officielles et l’appui aux minorités de langue officielle sont des priorités pour son gouvernement. « Lorsque le Premier ministre s’engage personnellement par rapport à un dossier, les choses bougent. Cet engagement personnel de Justin Trudeau envers les langues officielles, cette directive claire à l’appareil fédéral d’en faire une priorité, on l’attend encore », déplore M. Johnson.

La FCFA a annoncé qu’elle sera de retour sur la Colline le 1er mars prochain pour une journée d’action intitulée Équipe francophonie. À cette occasion, des dizaines de représentants et représentantes des communautés francophones de partout au pays rencontreront des parlementaires pour parler d’enjeux prioritaires en matière de langues officielles et de francophonie. 

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que six organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

- 30 -

Renseignements :      Serge Quinty, directeur des communications
                                  Tél. : 613 241-7600, poste 1
                                  communications@fcfa.ca 

Retour

Déclaration du président de la FCFA à la suite du décès de Royal Galipeau

Ottawa, 28 janvier 2018 - Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, a émis la déclaration suivante en réaction au décès de l'ancien député d'Ottawa-Orléans, Royal Galipeau.  

« C'est avec tristesse que j'ai appris, hier, le décès de Royal Galipeau. Non seulement était-il un des interlocuteurs de premier plan de la FCFA à l'époque du gouvernement de Stephen Harper, je me rappelle également l'avoir rencontré à plus d'une reprise lorsque j'étais président de l'Association canadienne-française de l'Alberta. C'est dire combien il se rendait disponible pour les organismes de la francophonie, et les discussions avec lui sur les enjeux des langues officielles duraient souvent plus longtemps que prévu : il était généreux de son temps parce qu'il y croyait profondément. Cela se voyait aussi au nombre d'événements de la francophonie locale, provinciale et nationale auxquels il se faisait un devoir et un point d'honneur d'assister.

Je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de M. Galipeau».

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que six organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

- 30 -

Renseignements :      Serge Quinty, directeur des communications
                                  Tél. : 613 241-7600, poste 1
                                  communications@fcfa.ca 

Retour

 Déclaration du président de la FCFA concernant le départ à la retraite de la sénatrice Claudette Tardif

Ottawa, 22 janvier 2018 - Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, a émis la déclaration suivante suite à l’annonce du départ prochain de la sénatrice franco-albertaine Claudette Tardif, qui quittera le Sénat le 2 février prochain :  

« Comme président de la FCFA et comme Franco-Albertain, c’est avec grand regret que j’apprends le départ prochain de la sénatrice Tardif.

Pendant douze ans, Claudette Tardif a représenté à la fois la francophonie et l’Alberta avec distinction à la Chambre haute. S’il a été question de dualité linguistique dans les débats du Sénat, c’est en bonne partie grâce à la détermination de cette grande dame qui n’a jamais cessé de tout mettre en œuvre pour que le gouvernement respecte ses obligations en matière de langues officielles. Comme membre, puis présidente du Comité des langues officielles du Sénat, elle a passé au crible tous les éléments de la politique gouvernementale, des obligations linguistiques d’Air Canada à celles de Radio-Canada, pour enfin aboutir à un grand projet : la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

La sénatrice Tardif a illustré comment le Sénat peut jouer son rôle de représentation des minorités au Canada. En tant que président de la FCFA, je la remercie pour tout ce qu’elle a fait pour la francophonie et pour le Canada, et je lui souhaite bon succès dans ses projets futurs. En tant que Franco-Albertain, je lui dis que je suis fier d’elle, de tout ce qu’elle a fait, et de tout ce qu’elle continuera à faire pour sa communauté ». 

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que six organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

- 30 -

Renseignements :      Serge Quinty, directeur des communications
                                  Tél. : 613 241-7600, poste 1
                                  communications@fcfa.ca 

Retour

Bureau au Québec

43, rue de Buade, bureau 460
Québec (Québec) G1R 4A2
Canada

Téléphone: 418.692.5752
Télécopieur: 418.692.5820

Courriel: fcfaquebec@videotron.ca

Siège social

450, rue Rideau, bureau 300
Ottawa (Ontario) K1N 5Z4
Canada

Téléphone. : 613.241.7600
Télécopieur. : 613.241.6046

Courriel : info@fcfa.ca

Suivez-nous sur



Ce site a été réalisé avec le soutien financier du ministère du Patrimoine canadien

© Tous droits réservés 2018 Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada